IMPORTANT :

En conformité au RGPD, pour pouvoir continuer à recevoir nos articles, nous vous invitons à vous inscrire à nos newsletters.

Quand la visio tue vos formations !

Les 4 péchés capitaux

QUAND LA VISIO TUE VOS FORMATIONS

par : Carlo Bianchi – Dirigeant de LEARNING by DOING

Les rencontres en visio-conférence et en classe virtuelle, avec des logiciels de type Zoom, Google Meet, Teams, Webex etc… font désormais partie de l’activité quotidienne d’un grand nombre de formateurs et salariés.

Bien que les outils technologiques existent depuis plusieurs années, leur récent usage massif mets en évidence les contraintes de cette modalités d’animation.

Malgré les efforts pour apporter l’interactivité et le dynamisme nécessaires à l’obtention d’un bon niveau d’implication, la satisfaction des apprenants n’est pas toujours au rendez-vous.

C’est en formant quelques centaines de formateurs à la mise en œuvre de dispositifs de formation à distance, que j’ai pu observer les pièges dans lesquels on peut tomber facilement et qui dégradent la qualité d’une formation.

Je vais maintenant vous présenter les 4 principales erreurs à éviter.

Et si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous invite à télécharger le livre blanc “Jouer en classe virtuelle”.

1ère erreur : Vouloir retrouver dans le distanciel exactement le même résultat du présentiel

Il est vrai que, la plupart du temps, les récents outils digitaux permettent d’atteindre les mêmes objectifs d’apprentissage du présentiel.

Mais uniquement pour l’apprentissage conceptuel !

Dès qu’il s’agit d’atteindre des objectifs pédagogiques qui nécessitent une pratique gestuelle, ou la manipulation d’objets physiques, il faut accepter que la technologie ait encore des limites.

Pourquoi ne pas simplement accepter qu’il ne soit pas possible d’apprendre à distance exactement les mêmes choses qu’on apprendre en présentiel ? (en tous cas pour le moment).

Assez souvent, la formule blended (présentiel + distanciel) reste la meilleur solution et le bon compromis qualité/coûts.

2ème erreur : Vouloir transmettre sans faire du transmissif

Tout le monde sait que l’apprentissage est une alternance de théorie et de pratique et que l’articulation de ces deux éléments peut se faire de manière diverse et variée.

Mais dès que la pratique dépend d’un apprentissage théorique préalable, la transmission de messages, de méthodes, de procédures… est incontournable.

La classe virtuelle n’est pas le meilleur outil pour transmettre, pour de simples raisons :

  • La notion du temps est déformée, une seconde de silence semble interminable ; En classe virtuelle 1h00 dure plus d’1h00 (c’est en tous cas la perception de la majorité des apprenants).
  • Au bureau, ou à la maison, les apprenants deviennent très vulnérables aux perturbations de leur propre environnement (téléphone, emails, collègues qui rentrent dans le bureau…).
  • Le langage du corps est presque invisible.

Pourquoi ne pas proposer de l’apprentissage autonome individuel en amont ou en aval et réserver  les rencontres en live au débat, à la réflexion collective et au travail collaboratif ?

Et, bien sûr, vous pouvez toujours faire des présentations, mais qui ne dépassent pas les 10 minutes (ça ne sert à rien de dépasser le seuil de la courbe de l’attention).

3ème Erreur : Penser que les apprenants ont des “super-pouvoirs”

Si vous acceptez d’animer 7h00 de formation en classe virtuelle dans la même journée, ne vous plaignez pas de vous sentir épuisés ! Et sachez que les apprenants subiront le même sort :

  • Effort de rester assis devant la webcam
  • Champ de vision réduit à un petit écran
  • Éventuels défauts d’ergonomie des supports visuels
  • La Voip (audio via internet) qui déforme la voix
  • Éventuelles déconnexions ou les ralentissements provoqués par une surcharge de la bande passante

Peuvent transformer une belle formation, en une véritable punition !

4ème Erreur : Animer les mêmes activités qu’en présentiel

Cette erreur est celle qui provoque le plus de dégâts.

Les erreurs précédentes expliquent clairement qu’à distance on apprend autrement, il est donc nécessaire de former autrement, c’est-à-dire, adapter les activités d’apprentissage à la modalité en question.

Il ne s’agit pas de faire uniquement du ménage dans vos supports, il est fortement conseillé de revoir et refaire votre déroulé d’animation avec des activités spécifiques, qui vous permettront d’utiliser au mieux les fonctionnalités des logiciels et faciliter les interactions.

BOOSTEZ VOS COMPÉTENCES !

Je vous propose de profiter de mes 15 années de pratique de la classe virtuelle en vous inscrivant au parcours de formation 100% à distance

CRÉER & ANIMER DES

CLASSES VIRTUELLES EFFICACES

Vous apprendrez à :

  • Transformer une formation présentielle en mode Classe Virtuelle.
  • Choisir les logiciels qui correspondent à vos besoins.
  • Adopter la posture d’animation adaptées à la formation à distance.
  • Utiliser des jeux et des activités “disruptives”, simples mais impactantes.

a QUAND LA VISIO TUE VOS FORMATIONS

e QUAND LA VISIO TUE VOS FORMATIONS